How to get 20% Discount – Strata Hadoop London – 5-7 May

  •  The strata Hadoop conference is taking place in London on May 5,6,7.

  • Our community has received a special discount code. BDS20strata

 

Registration and discount code

The members of the Brussels data science community also receive a 20% discount to Strata + Hadoop World 2015 by using your unique code BDS20.
You can register here.

Travelling together ?

In Barcelona we had a nice Belgium delegation and we had a great time.

Let’s organize it again  so that we can travel together.

import2014 iphone 357  import2014 iphone 371 import2014 iphone 362 import2014 iphone 373

Published Press articles about Brussels DataScience Community

hot-off-the-press-nugget

Articles and Interviews have been published in:

regionalIT  logo-technologium  canalz_logo KanaalZlogo2014 new europe studio

 

By following Journalists:

Brigitte-Doucet_avatar-230x230 Antoine Smets Fabienne Lamot Stijn Wuyts

Here are some articles published in the press about the Brussels Data Science Community.

 

TV Interviews

 

Hands-On – Join us Saturday @Vlerick – Social Network Analysis #hackathon

vlerick logo

Next Hands-On will take place in the offices of Vlerick in Brussels

 

Hands-on : Social Network Analysis Challenge part 2- full day

Saturday, Nov 29, 2014, 9:00 AM

Vlerick Business School
Bolwerklaan 21 Brussels, BE

31 Business & Data Science pro’s Attending

Part 2:We had an excellent first session, the objectives have been defined and documented on the hackpad. Members of the team have requested more time to work together on the project. In order to facilitate this we have  decided  to  reserve a full  day.During this hands on session we will focus on Social Network Analysis. Today the teams will p…

Check out this Meetup →

Outcome day 1:

network

  • Mehdi El Fadil showcased other visualisations and analysis of the twitter social network, including community detection. An attempt to recover some of his results is described below. Mehdi also described the typical steps involved in a social network analysis project:
  • Groups discussion yielded an analysis of Willingness to travel (see below ), and some participants set up twitter crawlers, to be used following other participants’ needs.
  • We discussed and decided to have a longer, full-day second session on Sat 29 Nov so that participants would really have time to get some work done during the session.

Seminar – Brussels – LT Accelerate – 4&5 December

ltaccelerate

Members of the Brussels Data Science community are invited to attend a new conference, LT-Accelerate (http://lt-accelerate.com/), taking place 4-5 December at the International Auditorium in Brussels.

LT-Accelerate is designed for technologists and business users working in text, speech, and social analytics. Brussels Data Science members receive a special 30% registration discount. Use the code BrusselsData when you register at http://lt-accelerate.com/registration. Academic and government participants may use the code GOVACAD for 50% off.

The LT-Accelerate program is online at http://lt-accelerate.com/programme. The program includes strong technologist representation among speakers —

Marin Dimitrov from Ontotext; Diana Maynard with the GATE project; Prof Stephen Pulman from the Univ of Oxford; Guy De Pauw from the Univ of Antwerp; Prof Robert Dale; Lipika Dey, who is principal scientist at Tata Consultancy Services Innovation Labs; Gaelle Recource on the Combi R&D project; Mohamed Ben Haddou from Mentis; Claudio Pinhanez from IBM Research, Philippe Van Impe from  the Brussels Data Science Community and others.

Topics include NLP, sentiment analysis, speech analytics, machine learning, and natural language generation, and brand and consultant speakers will present a view into industry applications. The conference is designed for learning, sharing, business, and networking.

The lead organizer is Seth Grimes, a US based industry analyst and consultant who concentrates on text analytics and sentiment analysis (https://twitter.com/SethGrimes), working with European language technology association LT-Innovate (http://lt-innovate.eu). This conference will be of great interest to the Brussels Data Science community.

I hope you will join us at LT-Accelerate. Again, use the BrusselsData code for a 30% discount on your registration, at http://lt-accelerate.com/registration.

Press – Regional-IT- Brigitte Doucet – Brussels Data Science Community: promouvoir l’analytique de pointe

Brigitte-Doucet_avatar-230x230

Brigitte Doucet

Check out this nice summary in French about our activities by Brigitte Doucet in Regional-it. original link

 

Brussels Data Science Community: promouvoir l’analytique de pointe

Portrait Par · 17/10/2014 à 08:29

Voici quelques mois, une nouvelle initiative d’espace d’échanges a vu le jour. La “Brussels Data Science Community” veut réunir et faire dialoguer, voire “phosphorer”, des personnes ayant des profils touchant de près ou d’un peu plus loin au concept de “data science”, autrement dit l’exploitation et l’analyse de (grands volumes ou grandes variétés) de données (1). Et ce, dans un esprit de contribution à “de bonnes causes”. Pas de but lucratif, donc, pas de connotations commerciales, une volonté d’indépendance vis-à-vis des éditeurs, constructeurs et autres influenceurs économiques.

“Data for Good” (au sens d’action positive) est devenu le slogan – même si, dans la manière dont elle est d’ores et déjà appliquée par les membres, cette notion n’est pas forcément suivie au pied de la lettre.

Le groupe dit vouloir “mettre les compétences de ses membres au service de défis sociaux et publics, améliorer et promouvoir les compétences analytiques et faire comprendre aux entreprises ce qu’elles peuvent leur apporter”.

Parmi les activités menées: des réunions mensuelles, qui débutent par un exposé sur un thème spécifique (big data, machine learning, marketing, Internet des Objets…); des formations; à l’avenir, sans doute, des hackathons; et du travail sur projets. Des projets qui leur sont proposés par des membres ou des acteurs extérieurs. En principe – et c’est là qu’intervient le concept de “data for good” -, ces projets doivent venir d’acteurs de la société civile, servir une finalité auréolée de responsabilité civile et de philanthropie.

Premières visées (et invitées à soumettre des projets touchant à l’analytique big data): les ONG ou les universités. Du côté de ces dernières, la Communauté a accepté de travailler sur un projet de l’Université d’Anvers, dans le domaine médical. Côté ONG, un premier projet a été soumis à la sagacité et aux compétences pluridisciplinaires des membres par Médecins sans Frontières.

Critères retenus (notamment) pour sélectionner des projets sur lesquels plancheront – bénévolement – les membres de la communauté: “plus un projet est challenging et plus il implique de données, mieux c’est.”

Il concerne l’analyse de la base de données des donateurs afin d’identifier des schémas et tendances. Notamment la possibilité, sur base de l’historique de donation d’une personne, de prédire le moment où elle pourrait décider de procéder à un ordre permanent. Connaître davantage le ‘comportement’ des donateurs pourrait permettre d’optimiser l’appel à dons.

Des contacts ont également été initiés avec Amnesty International mais le projet sur lequel les membres de la Communauté pourraient plancher n’a pas encore été défini. En fait, Amnesty l’avait sollicitée pour un projet touchant au processus de donation mais s’est vu répondre que, “comme ce thème avait déjà fait l’objet d’un projet pour MSF, Brussels Data Science préférait qu’Amnesty choisisse un autre thème”. Etonnant comme réaction. Mais que Philippe Van Impe, co-initiateur de la Community, explique comme suit: “nous voulons éviter que le fait d’avoir réalisé un projet spécifique pour une ONG incite systématiquement les autres à nous demander de reproduire l’exercice pour elles…”

Autre explication: même si les membres disent vouloir agir pour le bien de la société (civile), leur motivation semble être nettement plus grande quand on leur demande de réfléchir à un projet ou une problématique qui représente un (nouveau) défi. Par conséquent, refaire quelque chose qui a déjà été exploré n’a pas le même goût. “Plus un projet est challenging et plus il implique de données, mieux c’est”, souligne Philippe Van Impe.

Des projets (plus) commerciaux

D’ores et déjà, la Community dit accueillir des projets venant d’ailleurs que des secteurs du non-marchand et des universités. Le concept pur et dur de “data for good” ou de “data scientists with a conscience” prend donc un léger coup dans l’aile. Le groupe s’inscrit en effet dès à présent dans le champ, plus large, de “responsabilité sociétale” en ouvrant la porte à des projets soumis par des start-ups ou des PME.

Autrement dit, des sociétés “qui ont besoin de l’aide d’une organisation qui peut rassembler des personnes aux profils divers. Les PME pourront ainsi tester des idées. Pour les start-ups, c’est l’occasion de trouver de l’aide dans leur découverte et dans la mise en oeuvre d’un modèle économique basé sur les données”, explique Philippe Van Impe. “Nous pouvons ainsi leur montrer ce qu’elles peuvent tirer des données collectées. Nous pouvons leur donner des idées mais ce sera à elles, par la suite, de les mettre en oeuvre.”

Pour amorcer des relations avec les jeunes pousses, Brussels Data Science compte sur les relais publics ou semi-publics, via des organismes tels qu’Agoria, ViA (Vlaanderen in Actie), iMinds, Flanders DC, Start IT@KBC. Côté universités, des liens ont été tissés avec la KUL, l’UCL, l’Université de Gand et la VUB. Encore très néerlandophone, tout cela. Appel est donc lancé pour un rééquilibrage francophone!

Bien que voulant rester indépendante, la Communauté envisage à terme (court, moyen ou plus long?) de recourir à du sponsoring par des entreprises ayant pignon sur rue

(1) Qui en fait partie? Des personnes présentant des profils et compétences en analyse de données, en mathématiques, en gestion de projets, des consultants spécialisés en analytique, des développeurs, des business strategists, des professeurs d’université, des étudiants… [ Retour au texte ]